Submergé par les pléonasmes - La Langue de Molière

Submergé par les pléonasmes

9 mai 2013

 

On a pu entendre et lire sur nos chers écrans que Dijon avait été submergée par les eaux : tiens donc !

Submerger : Inonder, recouvrir complètement d’eau…

Y a-t-il des antécédents ?

submerge submerge2

submerge3S’il y a un complément à « eaux », alors on peut dire :
« La ville de Fréjus a été submergée par les eaux du barrage de Malpasset. »

Voir aussi :



Rédacteur du site : Thierry BRAYER, Écrivain, Coach en écriture


 
2 commentaires pour “Submergé par les pléonasmes
  1. Oserai-je ajouter qu’aujourd’hui, ou plutôt « au jour d’aujourd’hui », les pléonasmes sont à la mode et que « les discours et les articles fourmillent de trop d’erreurs », nous pourrions commencer par le « moi, je du président », continuer avec le « tri sélectif » des Verts… ? Les possibilités sont nombreuses :
    – autorisation préalable
    – commémorer un anniversaire
    – actuellement en cours
    – exporter à l’étranger…
    Arghh !!! Trop, c’est trop !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *