Cher-e-s ami-e-s élu-e-s - La Langue de Molière : que de fautes d'orthographe !!!

Cher-e-s ami-e-s élu-e-s

16 avril 2015

Le groupe politique « Démocratie pour Aix » a décidé de ne pas appliquer la règle suivante : en cas de pluralité de genre, le masculin, utilisé pour le neutre, l’emporte sur le féminin. Il préfère donc accorder au masculin et au féminin chaque terme !

Est-ce vraiment plus clair, ou est-ce seulement… ridicule car franchement confus ?

democratiepouraix

democratiepouraix2

Ah, ils ont oublié : « présent-e-s », en vert….






Rédacteur du site : Thierry BRAYER, Écrivain, Coach en écriture


 
4 commentaires pour “Cher-e-s ami-e-s élu-e-s
  1. Oui, cela se fait de plus en plus.. Moi-même dans mon blog je mets souvent par exemple « vous êtes auteur(e) » je n’arrive pas à écrire en m’adressant qu’au masculin, je n’y arrive plus… c’est assez naturel maintenant de m’adresser aux hommes et aux femmes, le masculin me semble trop réducteur

  2. Pingback: La complication de la langue française - FRANCOGRAPHIE

  3. Isabelle,

    Depuis votre message, avez-vous enfin découvert que dans nos langues indo-européennes le masculin se confond souvent avec le neutre ? Le genre des objets et des animaux est un accident de l’Histoire, il change fréquemment. Le sexe des personnes est souvent fixe : il mérite de l’attention. Mais pour les fameux « titres et fonctions », franchement on s’en fout un peu…
    Alors, que le masculin l’emporte sur le féminin, c’est de la couillonnade ! Parce que c’est le neutre qui rafle la mise, et qu’en 2016 un robot batte la sommité mondiale du jeu de go prouve que nous serons bientôt tous au régime de la machine/du machin…

    Je suis correcteur professionnel indépendant, et depuis des générations, on nous forme à rendre les textes non seulement conformes à des règles et à des traditions, mais aussi au confort et à l’agrément de la lecture. Laissons le lecteur se concentrer sur le contenu et évitons lui les diversions vaines de parenthèses, de guillemets, de points et autres signes dictés par l’idéologie du moment.
    Tant de gens ne lisent même pas jusqu’au bout ce que vous dites : ne les faites pas partir encore plus tôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *