C'est l'or - La Langue de Molière : que de fautes d'orthographe !!!

C’est l’or

25 mai 2013

Sur cette vitrophanie (ou vitrauphanie) de CELAUR, donc fabriquée non pas pour l’occasion mais pour tout le réseau commercial, le trait d’union n’est pas au rendez-vous !

Notez aussi qu’après un deux-points, on ne poursuit pas avec une majuscule sauf nom propre et autres cas rares, qui n’en est pas un dans cet exemple. Continuez de noter que le signe « : » est un deux-points, au singulier, bien que l’on dise souvent « les deux-points ».

Notez enfin que « gramme » a pour abréviation « g » et non pas « Gr. Dans le cas présent, il ne pouvait être abrégé et devait être écrit en entier.
celaur






Rédacteur du site : Thierry BRAYER, Écrivain, Coach en écriture


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *