Au, au, au, que d'au ! - La Langue de Molière : que de fautes d'orthographe !!!

Au, au, au, que d’au !

25 mars 2015

graine

Au, au, au, que d’au sans x !
Et puis, « sont pétris et cuits » sans S






Rédacteur du site : Thierry BRAYER, Écrivain, Coach en écriture


 
2 commentaires pour “Au, au, au, que d’au !
  1. Pour tenter de résumer :
    On peut donc, toute la journée, se faire, dans la tradition, chaudement pétrir au complet par sa mie les deux olives sans levain ni pavot ?
    C’eigle réal ?

    L’adresse du fournil ! l’adresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *