Sans douiche - La Langue de Molière

Sans douiche

27 avril 2015

Tiens, pourquoi un S à « sandwicherie » ? Ah, parce qu’on y vend des « sandwichs », sans doute !

au pluriel



Rédacteur du site : Thierry BRAYER, Écrivain, Coach en écriture


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *